Thriller policier

Un(e)Secte de Maxime Chattam

Tous les ans, la sortie du nouveau Maxime Chattam est un événement littéraire à part entière. Si les adeptes de la littérature blanche peuvent déguster leur Nothomb à chaque rentrée littéraire, nous, amateurs de polars, devons bien souvent patienter jusqu’à fin octobre pour découvrir le nouveau roman d’un des plus grands auteurs de thrillers français. Cette année, Monsieur Chattam nous réserve un très bon cru avec une histoire à vous provoquer des démangeaisons incontrôlables.

4ème de couverture

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
 
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.
 
Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

  • Date de sortie : 30/09/2019
  • Éditeur Grand Format : Albin Michel
  • Nombre de pages : 480
  • Série : Atticus Gore (1er tome)

Mon avis

Avec ce nouvel opus, Maxime Chattam nous dévoile une nouvelle série et donc de nouveaux personnages. Atticus Gore est détective (équivalent d’inspecteur) de police à Los Angeles tandis que Kat Kordell exerce comme détective privée du côté de New-York. L’auteur ne déroge pas à la règle et possède un immense talent pour introduire de nouveaux personnages et un provoquer un attachement rapide à leurs histoires.

Les deux enquêtes en parallèle sont extrêmement bien équilibrées. Aucune ne prend le pas sur l’autre et on jongle d’une trame à l’autre avec plaisir. De plus, l’alternance n’a pas forcément lieu à chaque chapitre. Parfois, Maxime Chattam se laisse le temps de deux ou trois chapitres pour creuser son intrigue sans user de cliffhangers à tout va. Et ça, c’est extrêmement appréciable.

On ne va pas se mentir, pour les phobiques des insectes et autres bestioles à plus de 4 pattes, cette lecture ne sera pas une croisière. Rien que le prologue m’a collé une sueur froide incroyable. Je ne mentionnerai pas non plus une scène sous la douche, qui depuis me hante chaque jour dans ma salle de bain !! Monsieur Chattam je vous hais parfois !

Je dirais donc que ce nouveau roman est une très belle réussite. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai hâte de les retrouver dans un prochain opus. L’histoire, comme toujours, était travaillée, complexe et la fin surprenante et loin de toute facilité. Le travail sur l’atmosphère musicale est également à mentionner. Amateurs de métal, Atticus sera votre nouveau personnage fétiche. Mon seul petit reproche serait peut-être sur l’aspect scientifique que j’ai trouvé un peu trop en retrait. Le sujet s’y prêtait pourtant parfaitement bien et l’auteur est connu pour aller à fond dans la documentation.

Pour conclure, je peux affirmer sans trop de craintes que vous passerez un excellent moment de lecture avec Un(e)Secte. C’est un roman qu’on prend plaisir à savourer et qui sait nous immerger très vite dans une ambiance… démangeante. Je recommande !

En bref

Les points positifs

  • Immersif et original
  • De nouveaux personnages attachants
  • Des enquêtes palpitantes qui ne vont jamais dans la surenchère de rebondissements
  • Une atmosphère musicale excellente
  • Un immense talent pour nous faire dresser les cheveux sur la tête !

Les points négatifs

  • L’aspect scientifique un peu trop en retrait
  • Une petite baisse de rythme vers le milieu du roman