Thriller historique/ésotérique

Le triomphe des ténèbres de Giacometti et Ravenne

Eric Giacometti et Jacques Ravenne n’en sont pas à leur premier coup d’essai dans le registre du thriller historique/ésotérique. Ce duo d’auteurs a déjà publié de nombreux romans encensés par la critique. Mais pour moi, c’était une découverte. L’été, la plage et les mojitos ça me donne envie d’aventures et de mystères. J’avais le choix entre remater l’intégrale d’Indiana Jones ou attaquer ce premier tome de La saga du soleil noir. J’ai choisi la deuxième option.

Dans cette chronique on embarque pour l’Allemagne nazie de la seconde guerre mondiale avec une histoire incroyable et passionnante.

4ème de couverture

Tibet, Janvier 1939. Une expédition SS met la main sur une Swastika (croix gammée) ciselée dans un métal inconnu. C’est l’un des Quatre Eléments (le feu, l’air, l’eau et la terre) qui, selon une antique prophétie, permettra à celui qui les détiendra de devenir le maître du monde.
Espagne, Janvier 1939, un commando républicain conduit par un aventurier français, Tristan, cambriole le monastère de Montserrat et découvre un tableau lié à la cachette d’un des éléments.
Octobre 1940. L’Allemagne nazie règne en maître sur l’Europe. C’est le triomphe des ténèbres. Une course s’engage alors pour récupérer les trois autres éléments.

Le colonel SS Weistort, chef de l’Ahnenerbe (institut spécialisé dans l’ésotérisme et l’archéologie), délivre Tristan des geôles franquistes pour l’obliger à collaborer avec lui. Leur quête va les mener à Montségur, dernier bastion de l’hérésie cathare. En Angleterre, le commander Malorley, agent du SOE (nouveau service secrets de Churchill), monte une opération pour mettre la main sur le deuxième élément. S’engage alors la lutte entre l’« Étoile » et la « Swastika », qui déterminera l’issue de la Seconde guerre mondiale.

Inspirée de faits réels, cette série est une plongée dans les arcanes secrets de la guerre qui révèle la dimension occulte et méconnue du nazisme. 

La face cachée de l’Histoire

Le thriller historique, c’est un domaine assez casse-gueule. Trop de documentations tuent l’intrigue et pas assez rendent l’histoire illégitime. Premier constat à la lecture de ce roman : Giacometti et Ravenne sont des pros. Leur travail de recherche est considérable. Basé bien entendu sur des faits historiques réels, Le triomphe des ténèbres nous dévoile une facette bien peu connue de l’Histoire. Durant la seconde guerre mondiale, un certain nombre de dignitaires nazis, à commencer par Hitler lui-même, étaient passionnés d’ésotérisme. De nombreux projets archéologiques assez mystérieux ont vu le jour à cette époque. Le Reichsführer-SS Heinrich Himmler, second d’Hitler, a créé une organisation secrète l’Ahnenerbe à l’origine de nombreuses missions de fouilles archéologiques tout autour du globe. C’est sur cette base que les auteurs ont créé leur intrigue.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, c’est passionnant. Ils ont trouvé l’équilibre parfait entre Histoire et fiction. J’ai été divertie par une intrigue folle, pleine de suspens tout en apprenant énormément de choses sur la seconde guerre mondiale et le régime nazi. Tout est là pour un excellent divertissement : de l’action, des reliques anciennes aux pouvoirs mystérieux, des voyages au bout du monde et des personnages historiques fascinants.

En revanche, je préfère prévenir : il faut un petit temps d’adaptation. Sur la première centaine de pages, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Beaucoup de personnages, de lieux, des grades militaires allemands à retenir, etc… Il faut s’accrocher un peu, mais la récompense en vaut largement la peine.

Cette nuit l’Allemagne s’embrasait. Demain ce serait le monde.
A cause d’un livre.
Un livre maudit

En bref

J’étais sur mon transat, sur une plage de sable blanc à côté d’une eau turquoise quand j’ai attaqué ce roman. C’est que j’en aurai presque oublié le mojito à côté de moi tant j’étais absorbée par ma lecture ! J’ai plongé dans une période sombre et méconnue de notre Histoire. Au côté d’Hitler, d’Himmler, de Churchill, de la Gestapo mais aussi des résistants français, et des archéologues, j’ai participé à cette traque ésotérique folle en pleine seconde guerre mondiale. Si j’ai aimé ? J’ai foncé acheter La nuit du mal, le second tome, juste avant de prendre mon avion de retour. Ça vous donne un aperçu ! Amateurs d’Histoire, d’aventures et de mystères, je recommande !