Thriller policier

Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi

Mila Vasquez est de retour dans ce nouvel opus de Donato Carrisi. Troisième (ou quatrième si on compte L’égarée) tome de la saga, Le jeu du chuchoteur nous démontre une fois de plus que son auteur à un talent sans pareil pour jouer avec nos nerfs et nos neurones. Je vais limiter au maximum les spoilers concernant les romans précédents mais si vous ne les avez pas lus et souhaitez les lire, cet article comporte quelques petites révélations tout de même.

Aujourd’hui, je vous emmène dans les tréfonds d’internet avec Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi publié aux éditions Calman-Levy.

4ème de couverture

En pleine nuit d’orage, l’appel au secours d’une famille. Autour de leur maison, un homme à capuche qui rôde. La police n’arrive qu’au petit matin. Le spectacle d’un carnage: du sang partout. Mais aucun corps. Ni parents. Ni enfants.

Mila, experte en enlèvements, ne voulait  plus du tout enquêter mais tout porte à croire que le Chuchoteur est de retour. Mila n’a pas le choix  : il faut à tout prix l’empêcher de frapper à nouveau.

Le retour de Mila

Avant toute chose, je vais répondre à la question habituelle. Ce roman peut-il être lu indépendamment des précédents ? Oui et non. L’enquête est indépendante certes mais le personnage de Mila est tellement complexe, tellement travaillé depuis longtemps par l’auteur qu’il serait extrêmement dommage de ne pas avoir toutes les cartes de son passé en main. Je vous conseille donc fortement de lire avant toute chose Le chuchoteur et L’écorchée du même auteur.

Dans cette nouvelle enquête, nous retrouvons Mila des années après les événements des précédents romans. Exit la police, Mila a tout plaqué pour vivre quasiment coupée du monde avec sa fille. Loin du service des Limbes, dédié aux personnes disparues, elle a commencé une nouvelle vie. Oui mais voilà, on sait bien que les auteurs laissent rarement leur personnage s’en tirer à aussi bon compte. Notre héroïne va donc se retrouver embarquée, à la demande de ses anciens collègues, dans une enquête pour le moins incroyable.

Entre réel et virtuel

Avec Carrisi on sait toujours à quoi s’attendre. Une tension permanente, de l’action à revendre, un rythme dingue et des rebondissements à la pelle. Le jeu du chuchoteur ne fera pas exception à la règle. Notre héroïne va devoir affronter un criminel qui joue un rôle aussi bien dans le monde réel que dans un jeu en réalité virtuelle où tout est permis. Pour Mila, chaque indice dans la réalité lui ouvrira une nouvelle porte dans le jeu.

J’ai bien aimé cette thématique du jeu vidéo et du numérique même si, par moment, je l’ai trouvée vraiment peu crédible technologiquement. Du coup, mieux vaut le voir comme une dystopie plutôt que comme une réalité numérique. Ce n’est pas forcément un sujet révolutionnaire mais il fonctionnait assez bien avec l’enquête et la trame de l’intrigue.

Concernant les rebondissements, vous allez être servis ! Je dirais même que sur la fin, c’était peut être un chouilla « too much ». Mais rassurez-vous, je ne vais pas faire ma chouineuse et chercher des poux sur la tête de ce bouquin. C’était une lecture hyper addictive où tout fonctionne extrêmement bien. Je suis obligée de reconnaître que lorsqu’on attaque le livre, il est très difficile ensuite de le lâcher.

Mais vous me connaissez, je suis chiante. Alors, j’ai besoin de mettre quand même en avant un petit ressenti négatif. J’ai eu l’étrange impression que ça sentait le réchauffé. Presque un petit souffle de fan-service. Ce n’est pas tant le fait de retrouver Mila qui m’a dérangée, bien au contraire. Non, c’est plutôt ce parallèle avec le premier tome concernant le criminel. On a tous aimé Le chuchoteur mais était-il judicieux de repartir sur ce concept ? A vous de me dire mais personnellement j’aurais aimé une plus grande prise de risque pour ce nouveau roman.

En bref

Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Si vous êtes habitués à l’auteur, oui, vous devez lire ce nouveau roman. Tout simplement parce que la plume de Carrisi est toujours aussi addictive et que c’est un plaisir de retrouver Mila et Simon. La construction narrative du roman, extrêmement fluide, saura vous accrocher de la première à la dernière ligne avec son lot de rebondissements. Cependant, il m’a manqué un petit soupçon d’originalité. Bien que j’ai passé un très bon moment et que j’ai été heureuse de retrouver les personnages, ce Jeu du chuchoteur ne sera pas mon favori de la série.