Fantastique

Dracula de Georges Bess (d’après le roman de Bram Stoker)

S’il y a bien un roman gothique qui a marqué mon adolescence, c’est le célèbre Dracula de Bram Stoker. Oeuvre sublime, référence littéraire, elle donne à l’image du vampire cette beauté gothique hypnotique. Georges Bess, bédéiste français relève le défi en adaptant ce roman au format des bulles avec son éditeur : Glénat. Un pari risqué, très risqué mais finalement Georges Bess s’est pris au jeu et a trouvé l’inspiration, notamment en foulant les pas des personnages dans le Londres d’aujourd’hui. Au final, il nous offre une adaptation magistrale.

4ème de couverture

Un chef d’œuvre gothique à la beauté ténébreuse…

En 1897, le public découvre dans les pages d’un roman épistolaire écrit par Bram Stoker l’extraordinaire personnage de Dracula, être immortel qui se repaît du sang des vivants pour les transformer à leur tour en créatures maléfiques. Si Stoker n’a pas inventé la figure du vampire, il lui a malgré tout conféré sa forme moderne en faisant du comte Dracula une figure iconique et emblématique inspirant des générations d’auteurs. Et bien que le roman ne fût pas un best-seller immédiat, il connut un écho mondial à travers des adaptations cinématographiques devenues au moins aussi cultes que l’œuvre d’origine.

Pour la bande dessinée, l’immense Georges Bess s’attaque aujourd’hui à nous donner sa version du mythe tout en s’attachant à retranscrire au plus près l’âme du roman. Armé du brio graphique qu’on lui connaît, il fait le choix du noir et blanc, dans des planches à la beauté ténébreuse, pour mettre en valeur la puissance de son trait et lui conférer un souffle gothique assez inédit chez lui. Son Bram Stoker Dracula est une œuvre de virtuose qui démontre, une fois de plus, que Bess est sans conteste l’un des grands dessinateurs de la bande dessinée contemporaine.

Une version grand format de l’ouvrage sera proposée afin de profiter pleinement de la maestria graphique de l’auteur.

  • Date de sortie : 16/10/2019
  • Éditeur : Glénat
  • Nombre de pages : 208

Mon avis

Quand j’ai aimé un roman, qui plus est un roman qui fait office de référence pour tout un registre littéraire, je suis souvent très tatillonne avec les adaptations. Qu’il s’agisse d’adaptation à l’écran ou sous un autre format de récit, j’ai quasiment toujours l’impression qu’on perd une partie de l’essence de l’oeuvre originale. Une fois n’est pas coutume, mais dans le cas présent Georges Bess rend un hommage somptueux à l’oeuvre de Bram Stocker.

Dès les premières planches, j’ai été propulsé dans cette ambiance gothique que j’aime tant. Le choix du noir et blanc est bien évidemment très judicieux pour une histoire de ce type. Les bulles sont superbes, d’un détail et d’un mouvement assez fous. Il faut parfois prendre le temps de vraiment regarder les dessins, de saisir toute la beauté d’une scène.

L’histoire originale est quant à elle entièrement respectée. On retrouve vraiment chacun des arcs du roman de Stoker, tous ses personnages et cela m’a véritablement ravie. Je déteste lorsqu’on se permet de découper une histoire à la hache. Certes, la bande-dessinée nous fait perdre le format épistolaire, si riche en émotions et en détails mais c’est pour mieux gagner en atmosphère et en densité.

A l’approche de Noël, c’est clairement le moment de mettre cette BD sur votre liste ou bien de la noter pour offrir à des amoureux du genre. Un vrai coup de cœur !

En bref

Les points positifs

  • Un trait de crayon sublime
  • Le choix très judicieux du noir et blanc
  • Une adaptation très respectueuse de l’oeuvre originale
  • Une atmosphère sombre et gothique magistrale
  • Une histoire très connue, mais toujours aussi savoureuse à relire.
  • Un objet livre grand format magnifique

Les points négatifs

  • Aucun c’est un coup de cœur !
coupdecoeur