IMG-0140
Thriller psychologique

Derniers mètres jusqu’au cimetière d’Antii Tuomainen

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un thriller qui nous emmène chez nos voisins du nord. J’ai donc succombé à la tentation de Derniers mètres jusqu’au cimetière publié récemment aux éditions Fleuve. Un thriller décalé et rafraîchissant.

4ème de couverture

À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu’au jour où, lors d’une simple visite médicale, il apprend qu’il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu’un l’empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n’est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c’est trop !
Jaakko décide d’utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement. Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l’heureux propriétaire d’une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d’un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l’acheter à des prix déraisonnables !
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n’empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c’est surtout dans les derniers mètres jusqu’au cimetière qu’il faut profiter de chaque instant.

Qui veut ma mort ?

Quand le personnage apprend que suite à un empoisonnement de longue durée il ne lui reste que quelques jours à vivre, on se pose tout de suite la question qui nous tiendra en haleine tout au long du roman : Qui a voulu le tuer ? Si le plot de départ est tragique, le ton employé dans l’écriture fut à ma grande surprise assez léger. Jaakko est un homme attachant. Malgré cette épée de Damoclès qui vient d’apparaître au dessus de sa tête il est bien décidé à mener son enquête pour découvrir la vérité durant les quelques jours de vie qu’il lui reste.

L’enquête est pleine de rebondissements (comme si l’annonce d’un empoisonnement n’était pas suffisant). Espionnage industriel, scène loufoque de dissimulation de cadavre, prises de consciences cocasses, adultère. Ce type d’écriture décalée, teintée d’humour noir, me fait toujours penser au célèbre film : Petits meurtres entre amis de Danny Boyle.

Le récit à la première personne est particulièrement approprié et nous rapproche d’autant plus du personnage. Aussi bien de son esprit en plein questionnement que de son corps défaillant qui tout au long du livre lui rappel que ses heures sont comptées. Ce compte à rebours implicite donne une très bonne dynamique au récit. Les événements s’enchaînent rapidement et on prie pour que la vérité éclate avant que la mort ne survienne.

Des champignons vraiment ?

Antii Tuomainen est un auteur de thriller finlandais. Par habitude, je m’attendais à atterrir dans un paysage couvert de neige, glacial, venteux et oppressant. Ma première surprise fut donc de découvrir un décor complètement différent. L’auteur nous emmène à Hamina, petite ville portuaire de Finlande, en plein coeur de l’été. Pas de neige, ni de bourrasques glaciales mais un soleil de plomb et une température approchant les 25° de bon matin. J’ai beaucoup apprécié de découvrir ce pays sous un autre angle, une autre manière de vivre.

Le personnage possède également un cadre de vie assez inhabituel : il est directeur d’une entreprise de champignons. Mais pas n’importe quels champignons. Des champignons finlandais prisés par de grands amateurs japonais. Alors, clairement, au premier abord j’ai pensé : Sérieusement des champignons ? D’autant plus que ce végétal tient une place prépondérante dans le récit et on le comprend dès le tout début de l’intrigue : le champignon c’est toute la vie de Jaakko. Mais finalement cet élément incongru prend très bien sa place dans le roman. Qui aurait cru que j’aurais pu m’intéresser autant à la culture des champignons des pins en Finlande ? Le champignon est presque un personnage à part entière du récit. Il entre en résonance avec le reste de l’histoire. Car sous une apparence innocente, un champignon mal identifié peut être mortel et vous tuer…

« C’est mon bébé. Même si ce n’est bien sûr pas seulement le mien, c’est ce que j’ai construit. Et les choses étant ce qu’elles sont, c’est ma vie, le but de celle-ci. Je n’ai pas d’héritiers, je n’ai pas beaucoup de temps. Ce qui correspond aussi à ce que je laisserai. Les champignons. »

En bref

Après les lectures éprouvantes du Manufacturier et de Dernière sortie pour Wonderland, j’avais besoin de quelque chose d’un peu plus léger. C’est exactement ce que m’a apporté Derniers mètres jusqu’au cimetière. Un thriller empreint d’humour noir et de rebondissements loufoques malgré une situation de départ tragique. Le style très fluide et dynamique du roman procure une lecture très agréable. Je vous recommande chaudement ce thriller si vous souhaitez découvrir un ton, un décor et des situations pour le moins inhabituelles dans le cadre d’un polar.